Présentation

Le territoire de la Commune de Fréville-du-Gâtinais s’étend sur 977 hectares.

La population est de 188 habitants. Elle était tombée à 132 habitants dans les années 80. A contrario, elle comptait 378 habitants en 1869, 234 en 1911.

C’est une commune rurale, située dans le Gâtinais Est avec plus de 875 hectares de terres agricoles.  8 agriculteurs pratiquent la culture de céréales et de betteraves sucrières mais également un peu l’élevage essentiellement l’élevage avicole.

La commune est située à 5 km de Bellegarde et à 7 km de Beaune-la-Rolande. Elle faisait partie du canton de Bellegarde et depuis 2014, du canton de Lorris.

Elle a intégré la Communauté de Communes du Bellegardois dès sa création. Depuis le 1er janvier 2017, elle fait partie de la Communauté de Communes Canaux et Forêts en Gâtinais.

Les communes limitrophes sont :

  • Saint Loup-des-Vignes
  • Montliard
  • Mézières-en-Gâtinais
  • Ouzouer-sous-Bellegarde
  • Quiers-sur-Bezonde

La rivière « le Maurepas » marque la frontière avec la commune de Saint Loup-des-Vignes.

Le Blason :

Le Maurepas

Le Maurepas prend sa source à Montliard à quelques kilomètres d’ici. Il se jette dans le Fusin à Sceaux-du-Gâtinais, qui se jette dans le Loing qui lui-même se jette dans la Seine. Nous faisons donc partie du Bassin Seine Normandie.

 

La Mairie / la salle des fêtes

Mairie a été réaménagée avec accès PMR (Personne à Mobilité Réduite). Au-dessus, il y a le logement de l’ancienne école toujours existant.

La salle des fêtes, attenante à l’arrière, a été agrandi. A l’origine, il s’agissait de l’ancienne école communale fermée en 1970. Les enfants sont maintenant scolarisés dans les écoles de Bellegarde et de Quiers-sur-Bezonde.

Une aire de jeux est située sur le terrain attenant à la salle des fêtes ainsi qu’un terrain de boule et une table de pique-nique pour venir passer un moment agréable.

 

L’Église

L’Église est dédiée à Saint Martial. Elle est inscrite à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, depuis le 12 janvier 1931. Elle date, pour les parties les plus anciennes, du XIIème siècle. Cet édifice a subi au cours des siècles de nombreux aménagements et remaniements.

Au XIIIème siècle, le clocher a été surmonté d’un étage pour le beffroi des cloches, ouvert sur quatre faces, de baies géminées en tiers-point ornées de minces et élégantes colonnes à chapiteaux.

Au XVème siècle, le bas-côté nord et le bras du transept sont ajoutés.

Au XIXème siècle, les voutes en briques et plâtre de la nef sont construites. Au-dessus subsistent les vestiges de la voûte lambrissée avec poinçons et tirants.

En 2013, la voûte en briques et plâtres a été détruite car de grandes fissures apparaissaient. La voûte lambrissée a été restaurée.

A l’intérieur, on peut y admirer :

  • une statue de la Vierge datant du début du XVIème siècle
  • la chasse de Saint Martial, œuvre en bois doré qui date du XVIème siècle ; renferme les reliques de Saint Martial. Elle a été classée à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1932.
  • la cloche en bronze qui doit dater de 1670, a été classée à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1943. C’est un don de Mme de Montespan.

 

Les bancs de la nef principale du XVIIIème siècle portent pour certains le nom des « feux » et pour d’autres le nom des lieudits où résidaient les familles. L’ensemble du mobilier a fait l’objet d’une restauration complète en 2005.

 

L’ancienne ligne SNCF

La ligne Argent-sur-Sauldre / Beaune-la-Rolande passait par la commune de Fréville-du-Gâtinais. Elle a été ouverte le 19 mai 1884 et fermée aux voyageurs en 1939 et, en 1969, pour le service des marchandises.

Il nous reste la maisonnette, aujourd’hui propriété privée. Il existe des restes du pont de chemin de fer sur le Maurepas.

 

Le silo – les artisans

Fréville a son silo à grains. Il appartient à la coopérative CA.PRO.GA.. Les agriculteurs viennent livrer leurs céréales. Particulièrement en été, c’est un va-et-vient de tracteurs sur les routes de la commune.